Accueil du site > newsletter > Candidatures > ► Un sociologue avec des expériences en médiation sociale et socioculturelle (...)

► Un sociologue avec des expériences en médiation sociale et socioculturelle propose ses services aux SIAE

Cette présentation de mon profil et de mon parcours s’adresse aux structures d’insertion et de solidarité actives dans mes champs d’intérêt et de compétences :

  • action humanitaire d’observation et de diagnostic,
  • médiation sociale et socioculturelle auprès de publics en exclusion,
  • pédagogie par l’image et travail documentaire (photo et vidéo),
  • analyse sociologique.

Mon fil conducteur est le souci de comprendre la société et de contribuer à l’intérêt général par un agir collectif. Le long de ce fil, quelques notions clés se dégagent :

  • l’implication sur le terrain,
  • une approche empathique et sensible des publics,
  • la mise en œuvre de pratiques collectives de réflexion et d’action,
  • une pédagogie dans la lignée de l’éducation populaire,
  • un souci immédiat de réponses pratiques tout en embrassant le contexte général sur le long terme.

Ces principes m’ont accompagné et se sont affinés durant un parcours qui est allé du militantisme et de l’humanitaire jusqu’à la sociologie de la santé, en passant par l’action sociale et socioculturelle, et après un détour bref par les métiers de l’information.

Mes premières expériences de travail en équipe, d’implication collective dans une mission d’intérêt général, remontent aux années 90. Cela s’est fait d’abord par un militantisme trop souvent dans l’urgence. Mais mes compétences se sont affirmées durant mes années de travail humanitaire au Mexique, entre 1997 et 2004. Mes missions en tant qu’observateur des droits humains étaient autant de séjours prolongés et répétés dans des communautés indigènes marginalisées. Le recueil d’informations et de témoignages aboutissait à des rapports écrits mais aussi à un travail d’analyse collectif au sein d’ONG locales où j’ai également rempli une mission d’accueil et de formation auprès d’observateurs débutants.

Après mon retour en France, en 2004, j’ai été actif dans le secteur social et socioculturel, en tant que professionnel et comme bénévole. Je suis familier des publics précaires et exclus, enfants, adolescents et parents, mais aussi publics adultes, masculins et féminins, français et étrangers, et y compris en grande exclusion. Cela, tant dans des centres sociaux que des institutions publiques, pour des associations culturelles et/ou sociales, sur le terrain artistique comme en psychiatrie, et toujours selon les principes de l’éducation populaire de pédagogie coopérative et horizontale, d’apprentissage collaboratif et collectif. Ce souci pédagogique s’est concrétisé dans des pratiques de photographie et vidéo qui se sont aussi traduites dans des réalisations parallèles (documentaires, journalistiques), visant à une utilité sociale. Dans le cadre d’un projet pilote de psychiatrie de rue auprès de SDF psychotiques, basé sur la collaboration avec des travailleurs pairs issus du public bénéficiaire, j’ai été confronté à des personnes exclues à différents niveaux pratiques et symboliques dont l’insertion sociale nécessitait des aménagements à géométrie variable de tous les aspects de la vie quotidienne.

Après un détour qui ne m’a pas convaincu par le photojournalisme, j’ai entrepris un cursus d’étude à l’EHESS. De 2013 à 2016, j’ai mené des recherches en sociologie de la santé sur une maladie environnementale émergente. Mes méthodes d’enquête sont pragmatiques et empathiques, impliquant l’immersion prolongée parmi les individus et groupes qui constituent la réalité du milieu étudié et de la question abordée. Par ailleurs, ces recherches prennent en compte le travail comme mécanisme d’insertion, soulignant l’importance primordiale de liens et d’un sens sociaux qui permettent de conserver ou retrouver une place qui soit choisie et élaborée avec le bénéficiaire.

Mon parcours trouve sa cohérence dans mon souci constant de l’expérience de terrain, de l’adaptation aux publics et de la transversalité des approches et des pratiques. Avec pour horizon l’utilité sociale.

Alexandre Pieroni
06 58 05 34 55 / alexandre.pieroni chez ehess.fr

PDF - 182.3 ko
Pour télécharger le CV, cliquez sur l’image ci-dessus
PDF - 37.7 ko
Pour télécharger la présentation, cliquez sur l’icône ci-dessus
SPIP | Se connecter | Plan du site | Mentions légales | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0 |