Accueil du site > newsletter > A la Une > ►♥ Le FAR : un nouvel outil de financement solidaire en Seine-Saint-Denis

►♥ Le FAR : un nouvel outil de financement solidaire en Seine-Saint-Denis

Mardi 17 octobre 2017, Inser’Éco93 et Garances Seine-Saint-Denis Active ont officialisé avec leurs partenaires financeurs le lancement du Fonds d’Avance Remboursable (FAR), un outil sur-mesure destiné aux structures ESS du territoire et tout particulièrement aux SIAE, pour leur permettre de faire face à des difficultés de trésorerie passagères. Ce fonds dispose de 165 000 euros pour sa phase de démarrage, ce qui va permettre d’aider une dizaine de structures qui connaissent des problèmes de trésorerie.

De gauche à droite : Nadège Grosbois, Vice-Présidente du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis en charge de l’Emploi et de l’Economie, Sylvie Badoux, Vice-Présidente d’Est-Ensemble en charge de l’emploi, de l’insertion et de la formation, Thierry du Bouëtiez, Président de Garances Seine-Saint-Denis Active, Christian Louis, Directeur adjoint aux Affaires Sociales & Prévention d’Air France, Patrick Vassalo, Vice-président de Plaine Commune en charge de l’ESS et Salah Taïbi, Président d’Inser’Eco93.

« Ce n’est pas un processus bureaucratique et lourd, au contraire c’est un dispositif pratique et rapide », assure Thierry du Bouëtiez, Président de Garances Seine-Saint-Denis Active. « Inser’Eco93 est venu nous voir pour nous signaler que certaines de leurs structures connaissaient des problèmes de trésorerie car les subventions tardent souvent à arriver et sont obligées de faire appel au Dailly avec des procédures qui coûtent très chères et des banques qui ne veulent pas toujours suivre, donc nous avons décidé de mettre en place un système qui permet de prêter aux structures jusqu’à 50 000 euros à taux 0% pendant 6 mois, afin de pouvoir faire face à des échéances, avec un accompagnement renforcé assuré par Garances SSD Active. Lorsqu’une structure nous sollicite, nous faisons un diagnostic express, suivi d’une expertise, débattu en comité d’engagement. Il s’agit d’aller vite, car le FAR est justement destiné à résoudre un problème d’urgence ».

« C’est un outil extrêmement intéressant pour nos structures, une bouffée d’air frais pour les SIAE », indique Salah Taïbi, président d’Inser’Eco93. « La problématique des petites structures d’insertion est liée à leur absence de fonds propres. Donc, dès que surgit un problème, elles se retrouvent rapidement dans le rouge. C’est à la fois une mesure pour aider les structures qui connaissent un déficit ponctuel de trésorerie, mais aussi en même temps une possibilité de financer des projets de développement sur des investissements ».

Fruit d’un travail collaboratif réalisé entre Inser’Eco93 et Garances SSD Active, le financement est partenarial.

Air France abonde le FAR au titre du fonds de revitalisation : « Cette action représente la dotation de 125 000 euros sur un total de 250 000 euros investis auprès de Garances SSD Active sur des actions de création d’entreprises dans l’ESS, puisque depuis 2010, où nous avons signé une première convention de revitalisation suivie d’autres par la suite, nous avons pu tester leur efficacité sur le territoire sur des actions d’aide à des salariés en difficultés que nous avons jugées très efficaces et porteuses d’emplois », rappelle Christian Louis, directeur adjoint aux Affaires Sociales & Prévention d’Air France. Sur les 125 000 euros de financement du FAR par Air France, 80 000 euros abondent le fonds, 35 000 euros sont destinés au fonctionnement et 10 000euros à la participation à un fonds d’ingénierie pour des actions d’accompagnement. « On a donc consenti à financer également une partie des emplois qui vont aider à la création d’autres emplois », ajoute-t-il.

Le Conseil Départemental a abondé le fonds à hauteur de 50 000 euros. « Nous sommes très fiers d’être le premier département d’IDF à réaliser un tel projet. C’était important pour nous de participer à cette initiative, car les structures font souvent face à des situations délicates sur le plan financier. Cet outil va leur permettre de pouvoir faire face à un investissement, par exemple », a commenté Nadège Grosbois, Vice-Présidente du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, en charge de l’emploi et de l’économie. Les deux autres financeurs du Fonds sont les Etablissements Publics Territoriaux Est-Ensemble et Plaine Commune, qui ont respectivement abondé à hauteur de 15 000 euros et 20 000 euros. Pour plus d’informations sur le FAR, cliquez ici.

Le Président d’Inser’Eco93, Salah Taïbi

SPIP | Se connecter | Plan du site | Mentions légales | Contact | Suivre la vie du site RSS 2.0 |